SKB: Nous Nous Révoltons contre la Guerre et la Violence!

SKB: Nous Nous Révoltons contre la Guerre et la Violence!

Tandis que 5000 femmes se font assassiner tous les jours, 7 femmes se font violer toutes les heures, et des centaines d’entre elles tombent dans la prostitution… Un nouveau 25 Novembre arrive… La violence, pénétrée dans tous les domains de la société continue d’être le moyen de répression et de contrôle. La violence faite à la femme est “celle…” appliquée depuis la début de l’histoire… Depuis des siècles, les femmes subissent les différentes façons de la violence. Si bien que l’histoire de la femme est l’histoire de la violence.

Le 25 Novembre est l’anniversaire du viol suivi du massacre en 1960 par la police secrète de la République Dominicaine des soeurs Mirabel;  Maria Teresa, Patria et Minevra, membres d’un mouvement dissident à la Dictature Trujillo…

Cette date, journée de honte où les soeurs Mirabel ont été assassinées d’une façon sauvage après s’être faites violées par les policies de la Dictature, signifie un jour de lute et d’actions contre toute sorte de violence faite à la femme…Bu tarih, Mirabel kız kardeşlerin, diktatörlüğün polisleri  tarafından, tecavüz edildikten sonra vahşi bir şekilde katledildikleri, utanç gününün yıl dönümü olarak kadına karşı uygulanan  her türlü şiddete karşı mücadele ve  eylem günü olarak yol gösteriyor…

Ouvrières, Travailleuses!

La violence sexuelle et le massacre faits hier aux Mirabel se font aujourd’hui par les bandes Al Nosra aux femmes kurdes à Rojava…  Le viol se fait légitimer par les fatwas, announces tous les jours par les mosquées…, il se fait sacraliser… Mais malgré toutes les attaques des bandes, le processus révolutionnaire continue par toute sa grandeur avec les volontés des femmes de Rojava… D’autre part, les menaces de guerre imperialiste qui plane toujours sur la Syrie influencent la vie des syriennes.  C’est la femme qui est le plus touché par les guerres. Car, c’est d’abord le corps de la femme qui est occupé par les viols! Car, c’est pendant la guerre que la migration, la faim, la douleur font le top. La violence sexuelle n’est punie dans aucun pays, elle est au contraire légitimée et un moyen d’occupation  du pays attaqué. Les invasions sur les corps des femmes sont sacralisées, et les violeurs se font honorer pour être “de braves soldats”.

La violence au Moyen-Orient continue à frapper le plus les femmes… En Inde, une jeune femme, victime d’un viol collectif, est tuée après le viol. Nous apprenons que ce n’est pas un cas isolé en Inde… A Bingöl, la petite E.A se fait violer plusieurs fois par les fonctionnaires d’Etat… Ce n’est ni le premier ni le dernier cas au Kurdistan… Le viol, une méthode de guerre sale,  menace les femmes kurdes… Nous n’avons pas encore oublié “la violence disproportionnée” suivie de la terreur d’arrestations et de  la violence sexuelle faite aux femmes, lors de la Révolte de Juin tout au long de laquelle les femmes ont été libérées… Nous pouvons multiplier les exemples… Comme le capital, la violence non olus n’a pas de pays, de nation, de religion. La violence existe à quatre coins du monde. Un 9 Janvier et au milieu de l’Europe, la violence et les politiques de  la guerre sale ont volé la vie à Sakine, Leylâ et Fidan. Ce massacre est l’aboutissement des marchandages sales entre l’Etat turc colonialist et l’Impérialisme français. La violence n’a pas de frontier, les mains sales sont partout…
La violence faite à la femme n’est ni le problème d’hier, ni celui d’aujourd’hui. Mais, nous pouvons assurer qu’elle ne soit pas le problème de demain…

Allez les Femmes!

Nous ne devons pas oublier que c’était le peuple organisé sous le leadership des femmes qui a maudit le viol et le massacre des soeurs Mirabel un 25 Novembre et qui a renversé la dictature Turujilo…
Ne restez pas muettes… Soyez Courageuses et Criez!..
Soyons dans les rues le 25 Novembre, jour de lutte contre la violence faite à l’encontre des femmes!.

UNION DES FEMMES SOCIALISTES